Eglise catholique

Logo de la Famille Cor Unum Vers la crête(by Franco Pecchio - CC-BY-2.0) Ignace de Loyola La Fosse Hinguant Eucharistie Saint-Malo En route... En session L'appel du Christ
 

Orientations de l'Assemblée Générale de Chantilly 1984

L'Assemblée Générale de Chantilly 1984 se vit confronté aux défis suivants : présence au monde, spiritualité, unité et diversité, formation, ministère de l'appel. Sur le thème "unité et diversité", le texte qui suit traduit l'effort "d'articuler d'une part les structures et de l'autre l'esprit charismatique et les objectifs de l'Institut".

Il sollicite notre attention sur cinq points : mieux prendre en conscience de nos diversités, respecter la diversité comme une richesse, promouvoir l'unité, reconnaître dans l'Institut une source d'unité, développer toutes les diversités dans la communion.

Sur les chemins de Pentecôte et animés par l'Esprit saint, membres de l'Institut du Cœur de Jésus, réunis en Assemblée Générale, nous reconnaissons les diversités exprimées à travers la vie des groupes de notre institut dans le monde comme un appel à une écoute et à une recherche plus profonde.

Aujourd'hui comme hier, l'Esprit qui fait naître l'Église veut la communion des hommes et des peuples divers, ensemble et les uns pour les autres. Par le développement de notre internationalisation et par l'ouverture aux laïcs, nous devenons davantage signe de communion dans la diversité au cœur d'une Église universelle, elle-même signe et sacrement d'unité visible pour le monde.

À travers notre expérience en assemblée générale, nous avons approché quelque chose du mystère de la Trinité, où les personnes différentes vivent en plénitude la réciprocité dans une communion totale.

Dans une volonté commune de servir l'Évangile aujourd'hui et de contribuer ainsi à la transformation du monde.

  1. Nous nous sentons appelés à mieux prendre conscience de nos diversités et à en tenir compte davantage :

    a) la première aujourd'hui est celle des nations et des langues : le groupe français est encore trop largement majoritaire pour que l'Institut puisse se dire vraiment international ; cependant, les dix-huit nations et cinq langues officielles apportent richesses, et aussi difficultés, dans les débats des assemblées et aussi du Conseil Central, même si les groupes de base n'en ont guère conscience;

    b) depuis 1974, en France, d'abord, puis en Allemagne, en Belgique et aux Etats-Unis, l'arrivée des laïcs, célibataires ou mariés, hommes et femmes, a introduit une diversité nouvelle.

    c) En diverses occasions, dans les assemblées comme dans les groupes de base, apparaissent des diversités de mentalité face aux problèmes humains politiques en particulier, mais aussi philosophiques, pastoraux et théologiques, en ce qui concerne l'Église et les ministères spécialement ; la peur de l'affrontement fait parfois taire ces diversités sous prétexte de maintenir la cohésion du groupe.
  2. Nous nous sentons appelés encore à respecter la diversité : elle est richesse puisque aucune personne, aucun groupe ne peut prétendre épuiser les possibilités de l'ensemble. L'uniformité est une pauvreté. Nous l'avons noté dans nos recherches sur la chasteté : celle-ci est respect de l'autre en tant qu'autre et volonté de promotion de son altérité.
    Nous nous sentons appelés aussi à promouvoir l'unité : la diversité ne s'oppose pas à l'unité, elle y concourt au contraire en manifestant la complémentarité des apports des uns et des autres. L'unité permet aux diversités de se rencontrer et de se renforcer mutuellement dans la recherche d'un même but. Communion et diversité sont grâce de Dieu à accueillir avec leurs risques et leurs chances.
  3. Nous nous sentons appelés de plus à reconnaître dans l'Institut une source d'unité :

    a) Par son but : il s'adresse à des prêtres et des laïcs en pleine vie ; il leur demande de recevoir comme une vocation leur insertion au milieu des hommes et les aide à travailler à la pleine réalisation de ce monde selon Dieu. Par Là, ils portent témoignage de la présence et de l'action du Christ ressuscité ; ils l'annoncent explicitement moins par des paroles que par une vie toujours plus saisie par le radicalisme évangélique. La communion dans un même Institut soutient et stimule la fidélité à l'engagement de suivre de plus près le seigneur Jésus. Les responsables ont le devoir d'y veiller et orienter chacun vers la réalisation du but de l'Institut.

    b) Dans son origine : Pierre de Clorivière et Daniel Fontaine restent pour nous une référence : les mieux connaître est une nécessité ; interpréter pour aujourd'hui leur intuition est un besoin. Il sera toujours difficile de résumer cette intuition qui nous donne un visage particulier : inspiration ignatienne, attachement au Cœur du Christ ouvert sur la Croix, piété filiale envers Marie, docilité à l'Esprit Saint, contemplation au cœur même de l'action en sont les principaux traits.

    c) Dans son charisme tel qu'il est vécu aujourd'hui : Ceci implique une confrontation régulière des diverses expressions selon les nations, des états de vie (mariage, célibat), des responsabilités d'Église (ministères, laïcat) et des mentalités, non pour les réduire à une seule, mais pour en vérifier la cohérence par rapport au charisme.

    d) Par ses structures :

    - un responsable général, aidé d'un conseil aussi diversifié que possible, qui porte la tâche d'assurer en dernier ressort la coopération réciproque de tous à l'unique but poursuivi;

    - une règle de vie et un directoire général, qui sont l'expression actuelle de notre vouloir vivre commun;

    - des lieux de concertation (assemblées, conseils, etc.) qui maintiennent l'unité du charisme dans la diversité de ses expressions;

    - des moyens communs de formation (fiches, rencontres de responsables, etc.) qui maintiennent l'unité du charisme dans la diversité de ses expressions.
  4. Nous sommes appelés enfin à assurer le développement de toutes les diversités dans la communion par :

    a) une autonomie réelle des nations et cultures, des prêtres, des laïcs, célibataires ou mariés, notamment par l'élaboration de directoires propres.

    b) L'action du responsable général, de son conseil et des visiteurs dans une attention particulière aux groupes les plus faibles : visites plus fréquentes, sessions de formation, etc.

    c) La vie de chaque groupe de base où l'on dominera la peur de l'affrontement pour la mise en lumières des diversités, sources d'enrichissements mutuels,

    d) L'ouverture de chaque groupe de base à sa fraternité et à sa région, et dans les structures de l'Institut, le partage avec des pays différents, notamment par les jumelages, les échanges entre groupes et tous autres moyens mis en œuvre par l'initiative de chacun,

    e) Les liens avec les malades et les absents, comme avec les Fidei Donum ou les prêtres détachés pour des fonctions nationales.

    f) Les visites des secrétaires généraux ou des délégués du responsable général,

    g) Par les bulletins :

    - l'édition française de Cor Unum fournit chaque mois aux groupes francophones un thème de réflexion et d'approfondissement. Elle transmettra aussi les orientations de l'Institut, informera des problèmes qui se posent et des solutions envisagées, diffusera des nouvelles des groupes de l'Institut. La rédaction de Cor Unum publiera aussi souvent que possible une rubrique internationale sous la responsabilité du secrétaire international et de celui qui est chargé des liens avec les fidei Donum ; pour cela, les pays communiqueront régulièrement à Cor Unum les informations nécessaires. Le bulletin diffusera aussi des expériences intéressantes de vie évangélique dans l'Institut et notamment ce qu'expriment les groupes relais : prêtres au travail, prêtres en lien avec les marginaux, etc. La publication d'un numéro annuel de Cor Unum, réalisé à partir de l'apport de rédacteurs de différentes nations doit continuer ; Cor Unum devra prendre en compte l'entrée des laïcs dans l'Institut.

    - un bulletin de liaison est nécessaire aussi aux membres appartenant à d'autres groupes linguistiques que le groupe francophone. Si chacun d'entre eux ne peut disposer d'un bulletin particulier, le secrétaire international veillera à la traduction et à la diffusion à tous, des orientations, des questions et des nouvelles les plus importantes.

Chantilly 1984

 

haut

 

 

Famille COR UNUM : Pavillon 4 - 202 avenue du Maine - 75014 PARIS - FRANCE
e-mail: