Eglise catholique

Logo de la Famille Cor Unum Vers la crête(by Franco Pecchio - CC-BY-2.0) Ignace de Loyola La Fosse Hinguant Eucharistie Saint-Malo En route... En session L'appel du Christ
 

Assemblée Générale de Nantes 1992

L'Assemblée Générale de Nantes 1992 avait un caractère extraordinaire : demandée par la Congrégation pour les instituts de vie consacrée, elle nous faisait un devoir de clarifier ce que nous voulions être et de la structure correctement. Aussi ce texte est-il un texte de réaffirmations plus que d'affirmation ou d'orientations nouvelles.
On y retrouvera, après un bref historique de nos origines et de notre évolution, les grands traits de notre identité et notre projet : la vie consacrée, la sécularité, l'engagement dans la mission, une sensibilité particulière aux mutations et aux crises, à la justice, au partage, à l'inculturation, la volonté de vivre une réelle communion de nos diversités.

1. Par son inspiration de 1790, Pierre de Clorivière a découvert une nouvelle forme de vie dans l'Église : il a voulu fonder deux sociétés de personnes appelées à vivre l'Évangile jusque dans ses conseils les plus radicaux au milieu même du monde sans qu'ils se distinguent extérieurement de leurs contemporains, et ce dans le désir missionnaire de porter la bonne nouvelle du Christ à tous. Parmi les membres de la Société masculine, il voulait des prêtres et des laïcs venus de toutes les classes sociales et de toutes les professions, cherchant ensemble à s'entraider dans les chemins de la vie évangélique.

2. C'est une même perspective qu'en 1918 reprirent Daniel Fontaine et ses compagnons. Les circonstances de l'époque ne favorisèrent pas l'appel des laïcs et la Société se trouva presbytérale de fait, puis, à partir de 1936, de droit.

3. Lorsqu'en 1952 Pie XII, sans que nous ayons initialement songé à cette forme, nous donna le statut canonique d'institut séculier, à développer une spiritualité qui y fût conforme et à nous former en ce sens. L'esprit d'une consécration évangélique par les trois vœux traditionnels étant déjà fortement acquis depuis la fondation et la reprise, il fut important de bien découvrir comment "toute notre vie devait être orientée vers l'apostolat" (m.p. "Primo feliciter"), donc de saisir l'interpénétration de la vie selon l'Évangile et de la mission presbytérale.

4. Peu à peu fut soulignée l'importance de la dimension séculière de notre vie être au milieu des hommes, être enraciné dans un pays et une culture n'est pas un accident, ni seulement un état de fait, mais une vocation, nous a dit Paul VI.

5. C'est alors, vers 1972, que des laïcs ont demandé à entrer dans l'Institut. Ils étaient engagés apostoliquement dans le monde et voulaient consacrer leur vie pour collaborer plus pleinement à la mission de l'Église. Cette nouvelle situation enrichit considérablement notre recherche dans la ligne de Vatican II et de sa conception du "Peuple de Dieu" : que pouvait être dans le concret le radicalisme évangélique au cœur du monde quand il est vécu ensemble par des laïcs et des prêtres?

6. Parti de France, l'Institut s'est développé dans d'autres pays d'Europe et, aujourd'hui, il est répandu dans 44 pays sur les 5 continents. "pourquoi pas dans tout l'univers" ? disait Pierre de Clorivière. La dimension internationale de l'Institut lui donne une responsabilité particulière dans l'inculturation, de l'Évangile et dans le dialogue entre les diverses expressions de l'unique grâce reçue de l'Esprit. c'est pourquoi le choix des structures de l'Institut doit tenir compte en priorité de cet aspect international.

7. Nous croyons fermement que notre Institut, fondé en 1790 par le P. de Clorivière dans une situation de crise, l'a été en réponse à un appel de Dieu. Tout au long de son histoire et de son évolution, nous croyons que l'Esprit Saint l'a accompagné et ne cesse de l'accompagner de son souffle fondateur. Cette histoire s'inscrit dans l'histoire de l'Église au cœur du monde.

 

Consécration séculière

8. Au cœur même de nos solidarités et de nos choix humains, Dieu nous saisit par le baptême. Il nous invite à le suivre d'aussi près que possible en fidélité aux sacrements, notamment ceux de l'ordre et du mariage. En faisant de nos vies un Oui sans cesse renouvelé à sa Personne, nous voulons, en réponse à l'appel de l'Église, nous consacrer et nous sanctifier pour évangéliser cette portion du monde et du temps où nous sommes insérés. Pour nous, la Consécration pour la Mission, par des engagements dans un Institut de droit public est importante.

9. Membres de l'Institut du Cœur de Jésus dans la diversité des ministères ordonnés et des états de vie, nous attestons et réalisons ce don d'amour de Dieu aux hommes et aux femmes avec qui nous vivons.

10. La fidélité au cœur transpercé du Christ implique donc, dans notre sécularité, l'amour et la mission.

11. Elle nous invite à une vie toujours plus évangélique ; elle nous provoque - notamment par les engagements – à vivre pauvreté, prière, chasteté, vie fraternelle, obéissance avec les sentiments qui furent dans le Christ Jésus (Ph 2, 5 et le commencement du P. de Clorivière dans sa première lettre circulaire).

 

Pour la mission

12. Consacrés pour la mission, nous voulons annoncer l'Évangile en relevant les défis du monde contemporain : injustices, exclusions, faim, mal-développement, guerre et tout autre discrimination.

13. Notre fondateur nous a placés au cœur du monde et au cœur du Christ. Notre vocation est contemplation et mission. "Chercher et trouver Dieu en toutes choses" (Ignace de Loyola) exprime un aspect central de notre vocation.

14. Nous affirmons aussi que la rencontre des plus pauvres est un lieu de la rencontre de Jésus souffrant et défiguré dans son incarnation et sa passion. Justice, solidarité, partage, respect de la création sont des mots qui jaillissent du grand creuset des Églises affrontées à un monde où le péché de l'homme défigure la beauté et l'intégrité de l'œuvre du Créateur. Ils retentissent aussi dans notre Institut qui doit pousser ses membres à inventer audacieusement des formes concrètes de solidarité et de partage. D'autre part, l'incarnation de l'Évangile dans les cultures des divers pays, dans les nouvelles cultures qui naissent sous nos yeux, en même temps que le retentissement de ces cultures dans la vie de l'Église représentent pour nous un enjeu vital.

 

Communion dans la diversité

15. L'appel de Dieu a conduit dans l'Institut des baptisés-confirmés : ministres ordonnés et non-ordonnés, célibataires et gens mariés. Dans le respect de cette légitime diversité et de la vocation spécifique de chacun, ceux que Jésus a appelés à le suivre de plus près selon le charisme du P. de Clorivière sont unis entre eux par des liens fraternels dont Il est lui-même la source et le modèle. Depuis près de 20 ans, ils se retrouvent ensemble en fraternité. L'expérience montre de plus en plus clairement que chaque état de vie est un lieu possible de radicalisme évangélique. La fidélité radicale des uns et des autres à l'appel de Dieu dans leur vie interpelle et stimule chacun pour un meilleur service de la mission.

16. Nous tenons à la communion entre tous les membres quels que soient leur état de vie, leur culture, leur histoire, leur cheminement.

17. Nous tenons aussi à une consécration à Dieu de toute la vie de nos membres vécue selon leur vocation spécifique.

 

Nantes 1992

 

haut

 

 

 

Famille COR UNUM : Pavillon 4 - 202 avenue du Maine - 75014 PARIS - FRANCE
e-mail: